picture
Individual

Proust, one page at a time

_users_jean-marcchapoulie_desktop_poster_proust_conf2reduit.jpg
Véronique Aubouy proposes that 3000 people each read one page of À la recherche du temps perdu in front of their webcam, starting on 27 September. As of this morning (23 September), 977 have signed up. So there is still plenty of opportunity to take part.
The poster at the right, which is by Jean Marcchapoulie (or so I’m guessing from the URL), advertises a Proust conference in the alternative world Second Life on 4 September this year.
The entire text of the Recherche, in French, divided into 1588 lectiones, is available at proust.tv. The Scott Moncrieff translation accompanies the French, as do tag clouds and various other items of interest.
Cette année-là, quand, un peu plus tôt que d’habitude, mes parents eurent fixé le jour de rentrer à Paris, le matin du départ, comme on m’avait fait friser pour être photographié, coiffer avec précaution un chapeau que je n’avais encore jamais mis et revêtir une douillette de velours, après m’avoir cherché partout, ma mère me trouva en larmes dans le petit raidillon, contigu à Tansonville, en train de dire adieu aux aubépines, entourant de mes bras les branches piquantes, et, comme une princesse de tragédie à qui pèseraient ces vains ornements, ingrat envers l’importune main qui en formant tous ces nœuds avait pris soin sur mon front d’assembler mes cheveux, foulant aux pieds mes papillotes arrachées et mon chapeau neuf.

LinkSeptember 23, 2008 in Literature